Sélectionner une page

Les salles sportives et les locaux entièrement couverts et fermés sont considérés comme infrastructure indoor (intérieure), même si l’espace est grand et aéré, ou bien ouvert en partie (une exception faite pour les piscines qui bénéficient d’un régime particulier).
Par exemple, un dojo, une salle de danse, un terrain multisports intérieur, une bulle de tennis… sont des infrastructures indoor.

Ces espaces indoor sont uniquement accessibles aux enfants jusqu’à 12 ans accomplis, dans le cadre d’activités sportives encadrées et organisées (par un club, par la commune…), avec l’accord des autorités communales.
Le DEA et les toilettes restent accessibles.

Les infrastructures outdoor sont entièrement à l’extérieur (par exemple un terrain de foot, de rugby ou une piste d’athlétisme).

Mon infrastructure dispose d’un toit mais a des ouvertures sur les côtés ; suis-je dans le cadre « outdoor » ?
Sont également considérées comme infrastructures outdoor, les infrastructures disposant d’une couverture de toit (rétractable ou permanente) mais ouvertes aux vents sur leurs 4 côtés.

Ces espaces sont accessibles à tous les sportifs, à condition que les surfaces soient divisées en zones et que l’occupation soit réglementée (listes, horaires, etc.).
L’accord des autorités communales est nécessaire pour que des adultes (19+) occupent une zone sur une surface outdoor.

Pour tout type d’infrastructure, des règles d’hygiène strictes sont d’application (voir protocole).

Pour en savoir plus sur :
Les groupes de moins de 13 ans
Les groupes de 13 à 18 ans
Les groupes de 19 ans et plus